En 1985 Martine Bruggeman a publié «Brugge en Kant» (Bruges et la dentelle), traçant l’histoire de la dentelle à Bruges, et en 1987 le «Brugse Kantgids», un guide plus concis et consacré au même sujet.

En 1993 elle a été chargée par la Ville de Bruges et les Musées municipaux de réaménager le Musée de la Dentelle dans la Maison Arents et a publié à cette occasion l’ouvrage s’y rapportant «Kant en Kostuum» (Dentelle et Costume) et un guide promenade. Comme experte en dentelle elle a reçu de la part des Musées municipaux diverses demandes d’expertise en vue d’achats potentiels pour la collection municipale de la dentelle.

En 1997 elle a réalisé sur ordre de la Ville de Bruges et des Musées municipaux l’exposition prestigieuse «Kant in Europa» (L’Europe de la dentelle), à l’occasion de laquelle elle a publié le prestigieux livre d’art portant le même titre. Le musée Hospice-Comtesse à Lille a repris cette exposition sous le titre «L’Europe de la dentelle».

En 2002, l’année où Bruges fut Capitale culturelle de l’Europe, Martine Bruggeman a été désignée comme commissaire à l’exposition «Brugge Kantstad» (Bruges Ville de Dentelle) dans le Centre d’Art et de Congrès «Vieux Saint-Jean» à Bruges. Elle s’est chargée de la conception de l’exposition, a composé les textes explicatifs et a publié le livre de cette exposition.

Martine Bruggeman a composé une trentaine de fascicules contenant chacun 8 à 12 dessins à faire en dentelle autour de thèmes spécifiques.